Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 08:13
Tel père, tel fils

Kore-Eda réussit un nouveau portrait de famille sensible et profond en montrant la crise que provoque l'échange criminelle à la naissance de deux enfant de deux familles de niveau social différent.

C'est surtout l'occasion d'un portrait de père qui vit dans la performance-c'est un cadre de haut niveau- et qui comprend son manque de sensibilité aux autres et aux enfants. L'attitude bien plus paternelle du père de l'autre famille qu'il méprise parce qu'il est un simple petit commerçant lui fait comprendre ses propres lacunes.

Filmé au plus près, enfermant les acteurs dans des cadres qui ne raccordent pas complètement, construit sur des petites scènes impressionnistes, le film très réaliste a une tonalité presque fantastique. Il montre lors du nouvel échange des enfants pour rétablir la vérité biologique, la cruauté d'une société qui valorise l'efficacité plus que la sensibilité des individus.

Tel père, tel fils

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens