Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 16:34

Les Films du Losange

L'acceuil catastrophique qu'Antichrist a reçu à Cannes faisait craindre le pire.Ces craintes étaient injustifiées.Bien qu'il ne s'agisse pas d'un film agréable à voir, il s'agit de vrai cinéma et pas de provocation gratuite malgré les outrances.

Le film est construit selon deux axes familiers à Lars Von Trier,l'un des deux est la lutte pour le pouvoir et les manipulations qui en découlent-ici à l'intérieur d'un couple-et le second est le scénario de la Grace et de la Rédemption repris de Dreyer,Bergman,Bresson et Tarkovski auquel cette oeuvre est dédiée.Il s'agit d'un cinéma chrétien ou le personnage subit les pires avanies avant de trouver une paix,une réconciliation.Cete conclusion heureuse peut manquer chez Bergman ou Bresson.Lars Von Trier a créé toute son oeuvre dans la fascination et la haine de ce cinéma.

Charlotte Gainsbourg. Les Films du Losange

Le film raconte l'histoire d'un couple qui a perdu un enfant-il est tombé par la fenètre pendant que les parents faisaient l'amour- ,la femme fait une dépression et le mari psychologue décide de la traiter lui-même.Il l'emmène au coeur d'une forêt hostile qu'elle redoute et où elle est déjà venue pour s'isoler et écrire une thèse sur les femmes torturées pour sorcellerie dans les siècles passés.

Dans cette forêt,le mari se met en position de maitrise et sa psychotérapie devient une prise de contrôle de l'esprit de sa femme.A partir de là,le film suit une voie chaotique et outrée où il devient impossible de déméler le fanstasme de la réalité.A ce point Antichrist ressemble au Shining de Kubrick.La présence d'animaux maléfiques,de dieux tutélaires-douleur,deuil et mort-de gravures anciennes de massacres,de végétation hostile semblent accompagner voir provoquer l'aggravation de l'état mental de la femme.Il faut rendre compte du grand talent de Charlotte Gainsbourg qui réussit à garder une fraicheur et un innocence incroyables dans les pires scènes du film comme celles de mutilations sexuelles.

A partir d'un certain moment dans le film,le spectateur ne sait plus si le film raconte une histoire vécue ou totalement fantasmée par l'un ou l'autre des personnages où s'il assiste à l'expression de la folie de Lars Von trier où à la sienne propre.Cette perte de repère explique probablement le rejet du film par la critique.

Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg. Les Films du Losange

On sait que l'image depuis les origines de l'humanité a été le support du Sacré:déesses mères,madones,représentation du Christ dans les débuts de la peinture occidentale.Avec Antichrist Lars Von Trier,crée des images qui racontent une histoire mais qui mêlent des images mentales,des images mythiques,des images fantasmées.Récusant toute maîtrise sur ce qu'il filme,racontant une histoire de sorcière qui lui échappe,il sature ses images de symboles.La place du cinéaste qui fabrique ses plans avec des bougés de caméra et celle du spectateur sont sensibles pendant tout le film.Von Trier ne cherche pas à nous emporter dans le film mais au contraire par son outrance,par sa brutalité,il essaie de distancier l'action non pas pour une prise de conscience politique à la Brecht mais simplement pour faire du film une oeuvre qui rend compte d'un monde cahotique,livré aux puissances du Mal et où la Nature et l'Homme sont aussi ratés l'un que l'autre.Le titre Antichrist renvoie aux gnostiques,ces sectes nées en même temps que le christianisme qui professaient que la Création était mauvaise,ratée dès le départ.La peinture de Jérome Bosch serait un reflet de ces courants de pensée.Antichrist fait également penser aux gravures hallucinées de Goya. 

 

Charlotte Gainsbourg. Les Films du Losange

Antichrist est une expérience de cinéma qu'il faut tenter.Un cinéma où le cinéaste essaie de créer des images qui touchent aux peurs les plus profondes,celles que font naître la sexualité et la mort et auxquelles les religions tentent de répondre.L'ambition est très grande,et dans Antichrist,la présence de Charlotte Gainsbourg est à la hauteur de l'enjeu.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens