Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 07:54

Si le scénario de Biutiful paraît moins éclaté que celui des précédents films d'Innaritu,le film reste fidèle à ce cinéma qui aime franchir les frontières entre le réel et l'imaginaire,entre la vie et la mort et entre les hommes de différentes nations et différentes conditions.
Le personnage interprété par Javier Bardem est un homme déchu et débordé.Condamné par la médecine-il a un cancer incurable-,il vit de l'exploitation de sans-papiers chinois et africains et il s'occupe de ses enfants parce que sa femme,bipolaire,en est incapable.Il parle avec les morts,c'est un voyant qui voit revenir au sens propre le corps embaumé de son père.
Javier Bardem. ARP Sélection
Le film nous fait suivre différents niveaux de récit.Son tableau de la misère dans une grande ville européenne est particulièrement convaincant.La force d'Innaritu c'est cette capacité naturaliste,précise et juste,conjuguée avec un point de vue métaphysique sur le temps et la vie symbolisé ici par le retour du corps du père
.
Javier Bardem. ARP Sélection
Innaritu est le seul cinéaste d'aujourd'hui capable de nous emmener dans les marges de nos sociétés,d'explorer leurs frontières physiques et métaphysiques.Son cinéma est d'une ambition exceptionnelle,il faut lui en être reconnaissant. 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens