Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 08:13

 

La Nouvelle vague il y a cinquante ans créait un nouveau cinéma et en même temps décrivait une nouvelle jeunesse et de nouveaux rapports amoureux.Christophe Honoré dans Les chansons d'amour avec des moyens semblables arrive lui aussi à renouveler le regard du cinéma sur la jeunesse et l'amour.(Aujourd'hui on est encore jeune à 30 ans.)

Il reprend de la Nouvelle Vague un réalisme parisien et quotidien mais les nouveaux paysages de la ville désormais métissée,les nouveaux corps des jeunes acteurs,la nouvelle chanson française à le Delerm douce,intime et mélancolique font de ce film ni un remake,ni un hommage mais un vrai film d'aujourd'hui.

Aucun passéisme dans ce film qui peut faire évoquer Demy ou Truffaut mais dont le rythme flottant comme le sont ses personnages est unique et nouveau.La narration du film est floue comme les relations du personnage principal à son entourage et à l'amour.La mort qui intervient brutalement met en crise son rapport à lui-même et aux autres.

L'utilisation des chansons qui touchent directement la sensibilité des spectateurs permet de gagner un temps fou dans la description de l'état affectif des personnages.On assiste à une sorte de dépersonnalisation des protagonistes.L'amour dans le film n'est pas une affirmation d'une identité,d'un moi sexué et peut donc devenir multiple,homo ou hétéro.Cela se fait avec un peu de confusion mais beaucoup de sincérité et  d'innocence.

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens