Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 08:33

Sabine Azéma et Pierre Arditi. Mars Distribution

Avec Coeurs,Alain Resnais réalise une nouvelle comédie dépressive dont il a le secret.Proche d'On connait la chanson,la solitude des personnages est encore plus cruelle dans Coeurs.L'absence des chansons rend ce film plus dur encore.Mais c'est un belle leçon de cinéma.

Le film raconte la vie de trois couples qui vont mal:un père (Claude Rich-jamais à l'image) et un fils(Pierre Arditi),un frère (André Dussolier ) et une soeur (Isabelle Carré),et un homme (Lambert Wilson) et sa compagne (Laura Maurante). 

Lambert Wilson et Laura Morante. Mars Distribution

Ces couples sont terriblement boiteux.Pierre Arditi a perdu sa mère,sa femme et son meilleur ami.Il se coltine un père acariatre,dément et obsédé sexuel.André Dussolier est un agent immobilier un peu benêt qui tombe amoureux de sa collègue de travail Sabine Azéma,un bigote qui va semer la perturbation dans sa vie et dans celle d'Arditi.

Le personnage d'Isabelle Carré en est réduite à passer des petites annonces pour rencontrer le grand amour.Celui de Lambert Wilson est un militaire exclu de l'armée,alcoolique incapable de rebondir,sa compagne lassée par son apathie décide de le quitter dans la souffrance ne pouvant faire le deuil de son couple.

Ah que les coeurs ne s'éprennent pas dans ce film !

André Dussollier et Laura Morante. Mars Distribution

La stylisation du film est extrème.Dès l'ouverture magistrale,un mouvement de caméra aerien  sur une maquette de Paris enneigée qui aboutit à un appartement du 13 ème arrondissement reconstitué en studio,Resnais nous emmene dans un monde dont le territoire est le cinéma.

Un monde d'appartements qui ressemblent à des boîtes enchassées les unes dans les autres qui enferment les personnages dans un espace théatral étouffant.

Un monde où il neige sur les intérieurs et les extérieurs,cette neige déjà présente dans l'amour à mort et qui plonge le film dans un espace temps qui donne une distanciation au récit  proche de celle qu'on ressent habituellement au théatre.

Isabelle Carré et Lambert Wilson. Mars Distribution

Resnais n'est pas un réaliste.Chez lui,le spectateur à la joie de voir des comédiens inventer des personnages probablement très éloignés d'eux même,d'y mettre toute leur fantaisie avec outrance et sensibilité.Le résultat est stupéfiant et le premier monologue d'Arditi est un grand moment de cinéma.

Le sens du film est difficile à cerner.Resnais ne boucle pas son récit.Il met en scène des moments qui ne raccordent pas,les caractères des personnages échappent à la psychologie.Azéma a une double personnalité-pieuse et diabolique- ce personnage dédoublé n'est pas explicité.Il existe peut être même pas où dans un autre espace temps que le nôtre où dans les fantasmes d'Arditi,de Dussolier ou des spectateurs.Elle représente le désir qui semble mystérieusement lié à la mort un peu comme dans A.I de Kubrick/Spielberg autre grand film crépusculaire.

Resnais est le grand inventeur de différents espace-temps au cinéma.Il fait éclater la linéarité habituelle du récit.Ici s'enchassent l'espace d'un récit théatral et celui d'images de télévision et d'images picturales représentées par des tableaux très nombreux dans le film.Lorsque disparaît le personnage de Claude Rich qu'on a jamais vu à l'écran,sa disparition est décrite en montrant des plans de sa chambre:un papier peint,un tableau campagnard,le détail d'un tableau marin.L'espace décrit est un espace mental.

De même,l'intervention de la cassette vidéo avec son émission catholique sur la musique suivie de scènes érotiques appartiennent à un monde de fantasmes qui correspondent aux interrogations de Resnais sur la mort,la religion,la sexualité et le cinéma.

Coeurs est le film d'une vie où l'aboutissement est l'échec,la mort,la solitude mais cette vie est froide et brulante comme la neige.Même si un jour le mot fin s'inscrit sur l'écran...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens