Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 21:18

CTV International

Tsai Ming Liang fait un cinéma difficile et exigeant.Un cinéma qui fonctionne sur le principe de la soustraction.Pas de dialogue,peu d'éclairages,pas beaucoup d'histoire,pas de découpage.Le film est souvent réalisé avec un seul plan fixe par scène.Mais Tsai sait montrer la moiteur,l'eau qui s'infiltre dans les immeubles,celle qui sert à laver le matelas,celle qui sert à la toilette du jeune homme dans le coma,l'urine qui tombe goutte à goutte...Un monde miné par l'élément liquide qui ronge un monde instable comme ses personnages.

CTV International

Tsai raconte l'histoire d'un homme sans abri qui a un matelas et qui ramasse un jeune homme dans la rue afin qu'il puisse dormir sur ce matelas.Autour de ses personnages,une femme qui tient un restaurant et son employée qui prend soin du fils de la patrone dans le coma.

CTV International

C'est un monde d'une grande pauvreté qui permet à Tsai Ming liang de développer son cinéma du corps,desespéré,un monde de solitude et de masturbation.La dureté de ses bas fonds bientot pollués au point que la population sort masquée est contrebalancée par une bande son constituée de chansons d'amour populaires.

La citation de Chaplin dans la scène finale,le vagabond sentimental termine le film sur une note d'espoir.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens