Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 12:21

StudioCanal

Il est difficile d'admettre que l'on a trouvé raté un film d'un cinéaste que l'on admire comme Alain Resnais.Déjà,Coeurs,son  précédent film était assez difficile à comprendre mais l'ampleur du projet,sa virtuosité et sa poèsie,l'emportait sur les interrogations sur le sens.On n'est pas obligé de comprendre un film pour l'aimer.Mais avec les herbes folles au scénario étique et à l'action ténue remplie d'allusions et de fausses pistes,il décourage les meilleurs volontés.

André Dussollier. StudioCanal

Comme dans Coeurs,le film semble tourner autour de la figure ambigüe du personnage de Sabine Azéma:symbole de l'amour et ange de la mort.Malgré une très belle photographie et une belle interprétation,le film,très disparate fait songer à une publicité pour un magasin de chaussure,à un film de Lynch sans le puritanisme perverti ou à du Podalydès pas très en forme.Resnais,le maître des différents espace temps,le virtuose des mondes parallèles,le réalisateur d'un cinéma de voyant n' a pas réussi ici à créer un seul monde convaincant et le film flotte dans un espace auquel on n'a pas accès.Vivement le prochain Resnais.

André Dussollier et Sabine Azéma. StudioCanal



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens