Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 08:12

Wild Bunch Distribution

Loin de la terre brulée semble confirmer la politique des auteurs,théorie élaborée il y a plus de cinquante ans par les critiques des Cahiers du cinéma qui établissait que le véritable auteur d'un film n'est pas le scénariste mais le metteur en scène.Guillermo Arriaga est le scénariste des trois chefs d'oeuvres de Alejandro Gonzalez Inarritu:Amours chiennes,21 grammes et Babel.

Loin de la terre brulée qu'il réalise lui même sur un scénario qu'il a écrit est construit comme les films qu'a mis en scène Inarritu : film morcelé,juxtaposition de scènes qui bouleversent la chronologie,centre de l'intrigue caché au spectateur qui se révèle peu à peu.Mais chez Inarratu ce morcelement renvoie à une ouverture du film sur le dehors,sur la vie,sur le Temps.Ces films ce qui est très rare-Alain Resnais d'une tout autre façon travaille sur la même question-ne sont pas fermés sur leur narration,sur leur scénario,ils parviennent à créer un espace temps qui englobe le spectateur non par identification mais en incluant le film dans la réalité,le monde de la projection.Le spectateur ne rentre pas dans l'univers fermé  du film,c'est le film qui fait partie de l'univers réel du spectateur.Il y gagne une vérité et une force exceptionnelles.Le talent de documentariste percutant d'Innaritu et sa direction d'acteurs exceptionnelle enrichit les fictions écrites par Arriaga. 

Charlize Theron. Wild Bunch Distribution

Dans loin de la terre brulée Arriaga ne réussit pas ce tour de force.Le film reste fermé sur un scénario qui paraît inutilement compliqué.Son propos en devient obscur.Reste des acteurs et surtout des actrices émouvantes,le retour de Kim Bassinger est digne à comparer au retour pathétique de Mickey Rourke dans The wrestler,Charlize Théron est très belle et très brisée dans un qui rôle renvoie à sa véritable adolescence traumatisante et la jeune Jennifer Lawrence a une autorité surprenante pour son age.

Kim Basinger. Wild Bunch Distribution

Le film montre les ravages de la vie sentimentale et du sexe qui débordent les personnages coincés dans des rôles assignés par l'institution familiale et leur conséquences malheureuses sur les enfants sur trois générations.Ce n'est pas ininteressant mais cela ne fait pas un grand film.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens