Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 14:15

Décidément la guerre n'est plus jolie du côté d'Hollywood.Après Jarhead,Munich c'est Eastwood (le maître de guerre) qui s'y colle.

DreamWorks Pictures

Son scénario raconte l'exploitation par l'armée d'un cliché photographique pris lors d'une bataille du Pacifique afin de faire lever des fonds pour la poursuite de l'effort de guerre.Il raconte l'histoire de simples soldats promus au rang de héros pour servir la propagande du gouvernement.

La deconstruction de l'image du héros est le grand thème d'Eastwood,celui qui court dans toute son oeuvre depuis Bronco Billy,Pale rider jusqu'à Milllion dollar baby.

Adam Beach, Ryan Phillippe et Jesse Bradford. DreamWorks Pictures

Il prend ici le contre-pied du fameux axiome de l'homme qui tua liberty Valance qu'il a déjà exploité dans impitoyable:si la réalite est moins belle que la légende c'est la légende qu'il faut publier.

Mémoires de nos pères est un film décevant.On a vu Eastwood plus inspiré,plus impertinent.Il ne fait qu'illustrer son scénario,en assénant trop nettement ses convictions.De plus curieusement ses héros sont mal caractérisés.Seul le personnage d'origine indienne existe vraiment.Les scènes de guerre ont le réalisme d'il faut sauver le soldat Ryan sans rien apporter de plus. 

Enfin,est-ce l'influence de Spielberg ? les vieillards (les héros devenus vieux)que l'on voit dans le prologue et l'épilogue du film ont cet aspect momifié insupportable de ceux que l'on voit dans la guerre des mondes.ou le soldat Ryan.

Une relative déception.

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens