Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 08:40

Affiche teaser américaine. Universal Pictures.L'Amérique est en crise et Spielberg devenu un cinéaste adulte et responsable veut nous plonger dans la confusion qui est celle de l'Amérique face à ses certitudes,ses héros et ses mythes.L'apparition de l'homme qui tua Liberty Valance de John Ford -le plus grand film sur la violence et l'état de droit en Amérique- montre qu'il s'agit d'une réflexion sérieuse sur la violence d'état.

Qu'il prenne ici des agents du Mossad israelien ne change rien à l'affaire,son film montre les questions morales qui agitent l'Amérique d'aujourd'hui.Le personnage principal-Eric Bana un peu terne et donc parfait-,choisi par les services secrets israeliens pour exécuter les auteurs de la prise d'otage de Munich n'est pas un professionnel.Il recrute une équipe d'amateurs et se lance dans une chasse à l'homme clandestine.Très vite il est en but aux difficultés de l'action et à la necessité de s'allier à des agents mercenaires qui vendent des renseignements au prix fort.La figure paternelle interprètée par Michael Lonsdale de celui qui trafique et qui vend au plus offrant n'est pas pour rien dans le trouble du héros.Privé de repère,sa mission et son équipe se délitent.Chaque membre du groupe devient de plus en plus perso comme on dit au football.Les individus prennent le pas sur leur mission;Le film se termine devant les Twin Towers de New York encore debout et les question sur la violence que se pose le personnage de Spielberg semblent annoncer les déchainements à venir:11 septembre,guerre d'Afghanistan et guerre d'Irak.

Ce film d'espionnage bien filmé qui décrit avec brio les actions du commando est doublé d'une réflexion politique interessante.Reste une scêne ratée et choquante:le héros se représente des images de la fin sanglante de la prise d'otage de Munich pendant qu'il fait l'amour à sa femme.Spielberg y souligne bien lourdement l'obsession morbide du héros.

Ce film nous en dit beaucoup sur l'Amérique d'aujourd'hui qui a choisi de répondre par la violence au terrorisme au risque d'entrer dans un engrenage sans fin.

Dans un monde où la figure paternelle  est celle d'un mercenaire sans scrupule et où l'individu a éliminé le citoyen.A quoi s'attendre ?

Universal PicturesEric Bana et Geoffrey Rush. Universal Pictures

Si vous acceptez cette mission...

Mathieu Kassovitz et Eric Bana. Universal Pictures

En action



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens