Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 07:52


Almodovar réalise des films de plus en plus noirs.La Piel que Habito est un thriller hitchcockien invraisemblable sauvé par une mise en scène précise,glacée et chirurgicale.La force du huis clos,la présence des acteurs,la beauté de la photographie sont les points forts du film.

Antonio Banderas & Elena Anaya. Pathé Distribution
Et le film prend en charge la problématique habituelle d'Almodovar sur l'identité sexuelle.Ce jeu qui existe entre sexe biologique,genre masculin-féminin et sexualité.Ce jeu qui renvoie au jeu des acteurs,au gout du spectacle cinématographique-du travestissement- où tout peut être inventé et reconstruit.
Le film décrit également un monde infernal où l'instrumentalisation des autres,leur utilisation comme objet de jouissance,de fantasme ou d'expérience est impitoyable.
Antonio Banderas & Elena Anaya. Pathé Distribution
Avec ce simple thriller,Almadovar n'a jamais été aussi sincère en utilisant le cinéma comme lieu de liberté pour choisir son identité sexuelle et comme outil de description de l'aliénation.Sous le glamour de son cinéma s'ouvrent des gouffres.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens