Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 08:25

Woody Allen a inventé un nouveau genre au cinéma:le film de culpabilité.Nombre de ses films tournent autour de la difficulté de l'affirmation de soi (Zelig en est l'archétype) et son revers,le crime et la culpabilité qui découlent d'un individualisme dévoyé.Le comique américain est un critique du libéralisme qui peut logiquement (?) selon lui mener au crime. 

Sally Hawkins , Ewan McGregor, Hayley Atwell et Colin Farrell. TFM Distribution

L' exil anglais rend le cinéma de Woody Allen curieusement plus ancré dans la réalité sociale,moins abstrait qu'à New York.C'était déjà sensible dans Match point et Scoop.Comme toujours,ce film est une fable sur les ironies de la vie.Les choix,les actions des personnages ont des conséquences imprévisibles pour le meilleur ou pour le pire.

Colin Farrell et Ewan McGregor. TFM Distribution

Vieux routier du cinéma avec Vilmos Zsigmond (grand opérateur du cinema des années 70),Woody Allen livre ici un polar allègre,bien interprèté,très agréable à regarder.Ce film très noir se laisse regarder avec une sorte de sourire parce qu'il est met en jeu une mécanique implacable qui ressemble à celle d'une comédie.Lorsqu'on comprend que la situation aboutit forcément au meurtre d'un deux frères par l'autre,on ne peut s'empècher de rire.Ce ton original-une mécanique de film burlesque greffé sur un polar-fait la valeur de ce film.Woody Allen est un maître du comique de situation et il réussit ici un policier de situation.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens