Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 08:13

http://images.allocine.fr/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/81/98/98/19841064.jpg

Steve McQueen est un artiste plasticien comme le démontre la première image du film où il retrouve une image classique de la peinture:un corps nu,christique recouvert d'un drappé bleu.Son cinéma,très sensible aux matières,aux atmosphères est merveilleusement photographié.Sa maitrise des couleurs est exceptionnelle au cinéma.New York est n'a jamais été aussi bien filmé depuis le Manhattan de Woody Allen.

Ceci posé,le scénario qui raconte l'histoire d'une addiction au sexe,souffre d'un dolorisme hors de propos et d'un sérieux plombant qui disqualifie le film.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/81/98/98/19812108.jpg

Ce célibataire,riche trader,n'arrive pas à nouer de relations affectives avec les femmes et avec sa soeur.McQueen semble penser que c'est son addiction qui en est responsable mais le film ressemble à un chemin de croix,à une descente aux enfers qui convenait mieux à Hunger,le précédent film de l'auteur.Ici,cette grille de lecture christique apparaît hors de propos.A cet égard,la présence entêtante de la musique de Bach interprètée par Glenn Gould est une sérieuse faute de gout.

http://images.allocine.fr/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/81/98/98/19812110.jpg

Reste que fassbender est remarquable de présence et qu'il n'est pas désagréable de suivre un personnage qui séduit les femmes au premier regard.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens