Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 07:41

Les frères Dardenne réussissent avec le silence de Lorna l'un de meilleurs films.On y retrouve leur cinéma à la fois réaliste et  intensément dramatique.
Comme la promesse et le fils-meilleurs que leurs films primés à Cannes-,le silence de Lorna est construit sur un suspense.Ils parviennent à montrer les conditions sociales de leur personnage,leur détermination aliénante et leur accès à la liberté.

Arta Dobroshi. Diaphana Films
Lorna est une immigrée albanaise qui est entrée en Belgique et a contracté un mariage blanc pour aquérir puis vendre la nationalité belge.Un chauffeur de taxi est l'organisateur du trafic.Il a prévu l'assasinat du mari de Lorna-un drogué-pour la remarier rapidement à un russe qui est prêt à payer cher pour devenir Belge.
Mais Lorna qui a accepté pour l'argent-elle veut ouvrir un snack-refuse le meurtre de son mari et gagne sa liberté qu'elle paye un prix exhorbitant.
La force des Dardenne c'est de suivre leur personnage en plan serré,de les enfermer dans le plan comme ils sont enfermés dans leur condition sociale très difficile qui les condamne à toutes les bassesses mais ils leur donnent également la capacité de trouver une voie plus digne,plus humaine.Il y a chez les Dardenne un mouvement vers une sorte de rédemption chrétienne.
Cet accord entre l'intense concentration du personnage sur lui-même pour sa survie puis son ouverture aux autres avec un filmage au plus près des corps donne un cinéma réaliste et abstrait.Du grand art.

Jérémie Renier et Arta Dobroshi. Diaphana Films
Il n'est pas possible de ne pas écrire sur l'actrice du film qui possède une force de vie impressionnante,une volonté extraordinaire qui lui permet de composer une personnage de reine dans le monde terrible des marges de nos sociétés.Les Dardenne donnent au cinéma un nouveau territoire,peu exploré avant eux,celui de la grande pauvreté,noir et lumineux à la fois et ils savent créer des personnages qui semblent se construire à mesure que le film avance.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens