Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 10:45

Ad Vitam

Still life est un bon petit film néo réaliste chinois qui a l'honneur d'être au top des critiques presse d'allociné,il a reçu le lion d'or de Venise en 2006.Il appartient à cette mouvance que les cahiers du cinéma ont essayé de définir sous le nom de cinéma subtil.Subtil au sens d'essence de cinéma,de cinéma raréfié et pur.

Ad Vitam

Ce cinéma dont les autres représentants sont Gus Van Sant,Hou Hsiao hsien et Weeresathakul se caractérise par une réduction cinématographique où un cinéaste prend une caméra et capte des images fantomatiques de la réalité.Le film est d'autant plus pur qu'il ne s'y passe rien.

Ces films se font sans scénario,sans composition dramatique,sans acteurs ni personnages dignes de ce nom.L'image peut parfois être belle ou comme dans Still life constament flou,numérique oblige.

Ad Vitam

Still life raconte deux histoires paralleles qui ne se croisent pas parce qu'une seule histoire aussi vide n'aurait pas pu faire un film de deux heures même très étiré.

Dans la première un homme recherche sa femme 16 ans après leur séparation,dans la seconde une femme recherche son mari deux ans après qu'il l'ait quittée.

Ces personnages déambulent dans une ville en destruction déjà à demi engloutie par les eaux lors de la construction d'un barrage sur un fleuve et dans l'attente d'un nouvel engloutissement.

Le réalisateur montre une Chine en proie à une modernisation forcée et brutale,des personnages perdus dans une incommunicabilité digne des films d'Antonioni malgré la présence envahissante des téléphones mobiles dans ce monde à la fois ancien et moderne. 

Le propos est interessant et un bon reportage de trente minutes sur le sujet aurait surement mieux fait l'affaire que cette fiction de deux heures qui nous ramène à un cinéma moderne d'il y a quarante ans.Le cinéma subtil est un nouvel académisme.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Zouave 20/05/2007 04:29

Still Life n'est pas un bon petit film. Que vous ayez aimé ou non, c'est une autre histoire. Ce film est une oeuvre cinématographique gigantesque. Le genre de film qui se décortique avec passion afin d'en comprendre ses mécanismes, et dont les écoles de cinéma étudieront certaines scènes encore dans vingt ans. Dommage que vous soyez passé à côté.

Bien à vous

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens