Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 08:40

Océan FilmsTrois films avec les même personnages:un homme et deux femmes.Et la même histoire d'amour qui se joue à trois époques différentes de l'histoire de Taiwan.

La première histoire se passe dans les années soixante.Assez naïve,elle raconte l'amour chaste entre un jeune homme et une serveuse de bar dans des clubs de billard.Il la voit,la perd,la recherche,la retouve et lui prend la main.Hou Hsiao Hsien tisse un jeu subtil de rimes,de répétitions sur les tapis de billard,les trajets en bateau,les lettres envoyées et jamais reçues.Cette partie un peu molle est celle d'un havre de paix comparée aux deux parties suivantes bien plus violentes.

La seconde histoire a lieu dans les années 1900 et montre une courtisane qui voudrait être libérée de la maison close où elle officie mais dont l'amant préfère libérer une autre femme parce qu'il souhaite garder sa maitresse à sa merci.C'est un moment où Taiwan est dominée par le Japon.La splendeur des intérieurs,des costumes de ce film muet et une musique entètante font de cette partie une réussite extraordinaire.Hou Hsiao Hsien dont le gout pour les plans fixes est parfois lassant parvient à réaliser avec ce film muet son chef d'oeuvre.

La troisième partie est contemporaine.On y voit des motos,des téléphones portables,des ordinateurs.La femme souffre d'épilepsie.Elle est en but aux récériminations de sa compagne-elle est lesbienne-qui voit d'un mauvais oeil son idylle avec un jeune photographe.Spleen contemporain,curieuse impression d'enfermement.La mondialisation en Asie n'est pas très joyeuse.Les médiations électroniques rendent les relations plus directes,plus faciles mais plus dures.Tout est consommation.

Hou Hsiao Hsien est sociologue,historien et plasticien,il ne se soucie guère de l'action dans ses films.Il s'appuie sur l'histoire de Taiwan pour faire avancer sa narration.C'est sa force lorsque la splendeur de la mise en scêne comme dans la deuxième partie arrive à nous éblouir.

Shu Qi et Chang Chen. Océan Films  Chang Chen et Shu Qi. Océan Films

Shu Qi et Chang Chen. Océan Films



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens