Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 08:57

EuropaCorp Distribution

Villa Amalia est un beau film fragile,fragile parce qu'il est à la fois théorique presque cérébral comme une expérience scientifique-Que se passe-t-il lorsque l'on décide de tout quitter ?-et également très sensuel puisqu'il s'agit d'un expérience physique de la fuite.Il s'agit de se perdre pour mieux se retrouver et cette situation qui est celle du personnage et celle d'Isabelle Huppert quand elle l'interprète est aussi celle du spectateur de cinéma.

Isabelle Huppert. EuropaCorp Distribution

Il y a un mystère Huppert qui dans la pianiste comme dans ce film renonce à séduire-ce qui est pratiquement unique- et endosse le rôle de femmes antipathiques,névrosées et perverses sans hystérie avec une sorte d'autisme,d'absence aux autres et à elle-même.Sa présence au monde fait problème.D'une scène à l'autre,Huppert peut être belle et présente ou au contraire livide,verdâtre et fantomatique selon les éclairages crées par Caroline Champetier.

Isabelle Huppert et Maya Sansa. EuropaCorp Distribution

Le film montre une fuite et on a jamais vu dans un film des plans aussi nombreux où le personnage principal quitte brutalement le cadre abandonnant ses partenaires et les spectateurs.

C'est l'histoire d'une femme trompée par l'homme avec qui elle vit et qui décide de tout quitter.Le film montre la difficulté de rompre complètement avec le passé.Compositrice de musique,elle se débarrasse même de ses pianos,ses instruments de travail.Traversant l'Europe,elle trouve dans un paysage méditerranéen de mer et de soleil un oubli heureux d'elle même,une fusion avec le monde qui la conduit presque à la mort.Elle est sauvée comme par hasard et trouve un amour inattendu.

La présence des parents contrairement à celle de l'ami qui l'aide à partir très bien interprêté par Jean Hugues Anglade  est maladroite,trop allusive pour la mère-muette-ou trop explicative pour le père trop bavard.C'est la seule faiblesse d'un film passionnant accompagné d'une très belle musique qui crée avec talent un monde où les limites entre présence et absence,fantasme et réalité,sensations et pensée s'estompent.Ce que seul le Cinéma peut faire de façon aussi concrète.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens