Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 17:44

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/88/64/60/20087447.jpg

Alain Resnais est le dernier cinéaste moderne,c'est à dire qu'il crée un espace-temps cinématographique qu'il arrache au réel en refusant la fermeture du film sur lui-même.

Dans son cinéma,l'espace-temps du film englobe le spectateur en lui faisant vivre une expérience inédite qui n'est pas disjointe de l'expérience quasi théatrale que vivent les comédiens.Il ne s'agit pas d'identifier les comédiens à leurs rôles et les spectateurs aux personnages mais bien d'indiquer les coutures et les disjonctions entre ces éléments.

Il s'agit d'un cinéma musical ou les acteurs interprêtent des rôles comme interviennent des instruments de musique dans un orchestre avec des répétions,des variations sur le même thème,des reprises et des dialogues entre les instruments.

Ici trois couples interprêtent Euridyce de Jean Anouilh comme trois lignes mélodiques différentes liées à leur personnalité et à leur age.Les acteurs jouent sous leur propre nom.Il y a ceux de la famille Resnais (Azéma,Arditi,Wilson),ceux de la famille Desplechin (Amalric,Consigny) et ceux de la famille Podalydes (Podalydes,Vuillermoz et Brouté). 

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/88/64/60/20110418.jpg

Ce cinéma impur renvoie au thème du film et à celui d'Euridyce.Orphée est trompé par Euridyce et il souffre tant qu'il préfère la regarder et la renvoyer aux enfers. Cette thématique du mystère de la femme et de l'amour est un thème majeur du cinéma. C'est celui de Vertigo d'Hitchcock,d'Identification d'une femme d'Antonioni et de Mélo de Resnais lui -même.Dans Vous n'avez encore rien vu la mort rôde,c'est celle du metteur en scène qui a organisé la rencontre et celle d'Euridyce victime du désir de pureté d'Orphée.

http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/88/64/60/20085693.jpg

Si Resnais a été un compagnon de route de la Nouvelle Vague ce n'est pas qu'il fait un cinéma sans artifice au contraire,c'est qu'il refuse de faire un cinéma de qualité qui s'épuise à chercher un langage routinier sans explorer l'outil cinéma.Mettre en crise le cinéma par la théatralité,par les différents niveaux de récit,c'est refuser la pétrification de l'Autre,de son Art et de soi-même.C'est être vivant.Chapeau bas Monsieur Resnais. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens