Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2006 7 09 /07 /juillet /2006 12:32

  Guédiguian est un des cinéastes français les plus interessants.Comme Pagnol et Guitry dans les années 30-40,il a constitué une troupe et explore son territoire propre avec audace et ténacité.Il raconte les désillusions de la gauche et aussi de l'amour dans la France d'aujourd'hui.

Il prend des (petits) bourgeois installés qui par profession doivent aider les autres et qui sont eux-même en crise.

Ici,le personnage d'Ariane Ascaride,médecin,part rejoindre son père malade qui est parti en Arménie son pays d'origine sans la prévenir.Elle est plongée dans ce monde oriental dont elle ne s'est jamais sentie proche et qu'elle va découvrir peu à peu grâce à l'amitié des arméniens qu'elle rencontre.

Guédiguian porte un regard sans concession sur l'Arménie qui sortie du communisme a plongé dans la guerre et dont l'économie actuelle est aux mains de traficants de toute sorte.

Ascaride plongée dans cet univers hostile va montrer des ressources inattendues et finalement être émue par ses racines qu'elle avait voulu consciemment ou non refouler.

Le film est une sorte de salade russe à la fois documentaire,sentimental et policier.A cause de la générosité de Guédiguian qui veut aller vite,certaines scènes sont peu crédibles faute d'une mise en place assez rigoureuse.Elles sont mal jouées,les dialogues trop politiques paraissent plaqués.Mais on voit vraiment Erevan et certaines scênes comme la visite dans la crypte de Saint Grégoire atteigent à une vraie grandeur.Et Ascaride et Meylan-surprenant en guerrier arménien- sont excellents.

Gérard Meylan, Serge Avédikian, Ariane Ascaride, Simon Abkarian et Robert Guédiguian. Diaphana Films

Il est curieux de voir Guédiguian ex-communiste et internationaliste se faire le chantre de la terre et des racines ce que son portrait de Mitterrand dans son précédent film avait déjà révélé.Puisque le peuple manque au sens de classe sociale,qu'il a disparu,la reconnaissance des racines,le repli communautaire,un brin mystique semble un chemin possible.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens