Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 07:38
Magic in the moonlight

Magic in the moonlight est un de ces films où Woody Allen se contente d'illustrer en images son scénario.Il démontre de façon volontariste que l'amour est la seule magie dans la vie.Les scènes s'enchaînent de façon mécaniques et son histoire d'amour manque de poésie, Si Colin Firth est très bien; le rôle d'Emma Stone n'est pas assez développé.La reconstitution d'époque est soignée mais on attend plus du dernier Woody Allen.

Magic in the moonlight
Repost 0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 07:22
Gone girl

Gone girl est un polar astucieux et intriguant sur la disparition d'une femme. L'importance des médias dans la conduite de l'enquête est montrée intelligemment.

David Fincher déploie une mise en scène sophistiquée et l'interprétation est de très bonne tenue. Mais le film finalement un petit polar est trop étiré sur 2 heures 30. Il ressemble à une mini-série tv.

Fincher est handicapé par un budget trop généreux. La boursouflure reste l'un des défauts les plus répandus du cinéma américain.

Gone girl
Repost 0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 07:39
Saint Laurent

Saint Laurent après Apollonide décrit l'envers du décor. Il montre la misère morale et sexuelle d' un milieu qui évoquerait plutôt la légèreté.

Saint Laurent, c'est un portrait viscontien d'un homme qui a du génie dans son métier mais qui est perdu dans la vie.

Le film est une longue élégie qui respecte le mystère de son personnage principal mais le scénario du film est trop répétitif. Beaucoup de scènes se répètent à l'identique C'est une oeuvre élégante mais pas toujours inspirée.

Saint Laurent
Repost 0
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 07:45
3 coeurs

3 cœurs est un film truffaldien qui illustre une phrase qui revient souvent dans ses films: l'amour fait mal.

Cette histoire d'un homme qui se marie avec une femme alors qu'il avait eu une histoire d'amour inachevée avec sa sœur. Ce scénario rappelle celui de la femme d'à côté.

3 coeurs est un film hanté par le fantome de l'amour.Mais là où Truffaut était lyrique Benoit Jacquot est plutôt clinique montrant un homme qui sombre. C'est le portrait d'un homme dévoré par son secret et qui a le cœur brisé au sens propre et figuré.

Jacquot filme ses acteurs avec une grande délicatesse et des variations virtuoses de la grammaire cinématographique utilisant gros plans, panoramiques, plan séquences ou montage rapide pour créer l'émotion qu'il veut donner à chaque scène.

Comme dans la femme d'à côté la musique donne à chaque scène une tonalité dramatique qui annonce le drame.

Poelvoorde est extraordinaire d'émotion brisée et Charlotte Gainsbourg toujours impressionnante de force et de fragilité. Chiara Mastroianni et Deneuve sont également magistrales.

3 cœurs est un film cru sur les sentiments pas un film sentimental. C'est du cinéma comme on n'en voit plus.

3 coeurs
Repost 0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 09:10
Hippocrate

Hippocrate est un film d'une grande exactitude, un tour de force qui décrit parfaitement le fonctionnement de l'hôpital public du point de vue de l'interne de premier semestre.

Bien écrit, parfaitement interprété, il est documentaire avec la puissance d'identification que seule peut donner la fiction.

Il traite des problèmes de responsabilité médicale (la médecine est bien complexe pour une jeune interne),de hiérarchie, d'euthanasie et d'exploitation des médecins étrangers.

Un film de cinéma qui concilie fiction et réalité avec une grande maîtrise.

Hippocrate
Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 06:49
Sils Maria

Sils Maria est un film cérébral construit comme un mille-feuilles assez lourd mettant en scène une actrice vieillissante et son assistante qui malgré son jeune âge est la plus mûre des deux.

Le film est bavard et pour l'aérer, l'action se passe en Suisse où l'on recherche un équivalent alpin du rayon vert Rohmerien.

Juliette Binoche joue de façon dissonante avec de nombreux fous rires "naturalistes" qui font déraper les scènes au contraire de Kristen Stewart constamment juste.

Assayas se moque gentiment des films de super héros mais son film vaut par sa vision mélancolique du temps qui passe. Comme dans Après mai, il essaie de capter l'énergie qui meut naturellement les jeunes et qui fait furieusement défaut aux quinquagénaires.

Sils Maria
Repost 0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 07:46
Winter sleep

Winter sleep est le meilleur film de Cannes vu à Paris pour le moment. C'est un beau film tchékovien qui se déroule en Anatolie. Il s'agit de la vie d'un intellectuel qui n'a pas réussi.

Grâce à ses privilèges héréditaires, il s'aperçoit lentement qu'il donne des leçons à tout le monde:ses employés, ses locataires, sa soeur et surtout sa femme.

Le film explore la bonne conscience d'un bourgeois qui ne veut pas regarder autour de lui mais Bilge Ceylan le fait sans mépris avec un certain humour bunuelien.

Le film fait une allusion prudente à l'islamisme modéré qui gagne la Turquie et à la misère culturelle populaire mondialisée.

La beauté des images et des lieux et la qualité des acteurs est pour beaucoup dans cette belle palme d'or.

Winter sleep
Repost 0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 07:34
Boyhood

Boyhood est une expérience unique dans l'histoire du cinéma.Un film tourné sur plus de 10 ans avec les mêmes acteurs.C'est la chronique d'une famille monoparentale.Il montre les enfants grandir et les parents vieillir.Le contexte historique en arrière plan est discrètement évoqué.

Le film décrit essentiellement des vies ordinaires qui évoluent au fil des remariages de la mère des deux enfants.

Les personnages sont attachants mais le déficit de scénario -les auteurs ont trop fait confiance aux effets du temps qui passe- rend le film redondant.

Il est possible que pour des spectateurs américains les repères temporel soient beaucoup plus passionnants.

Boyhood
Repost 0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 07:26
Maestro

On a beau être Rohmerien, son dernier film Astrée et Céladon,il faut bien l'admettre était un ratage complet.La vue de jeunes gens vêtus d'un drap,débitant des vers abscons dans les champs ne nous avait pas convaincu.

Maestro revient sur le tournage du dernier film du maître en s'en moquant gentiment.Pio Marmaï y est sympathique et Lonsdale joue un Rohmer-à qui il ne ressemble pas-l'oeil pétillant de malice, laissant deviner sa joie d'être entouré de jeunes acteurs et actrices.

Maestro
Repost 0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 07:13
Black coal

Black coal est un film présenté comme un polar mais son intrigue est confuse et les personnages trop opaques.Reste un regard quasi documentaire sur cette région nord de la Chine que l'on a certainement pas envie de visiter.

Black coal
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens