Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 08:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Split est un exercice de style réussi, un thriller efficace qui montre trois jeunes filles séquestrées par un psychopathe aux personnalités multiples.La première scène est très réussie, le film angoissant à souhait mais le scénario paresseux ne réussit pas à transcender un matériau qui aurait pu être mieux exploité.

Split
Repost 0
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 07:36

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moonlight est un film stylisé qui montre la vie d'un homme de l'enfance à l'age adulte.Il est issu d'un quartier défavorisé de Miami et se découvre homosexuel.

La photographie est belle et les acteurs impressionnants mais comme dans Boyhood la construction du film qui se contente de montrer le personnage aux différents ages de la vie n'est pas très convaincante. Les sauts dans le temps sont plutôt déstabilisants, le film est troué d'ellipses trop béantes pour ne pas désamorcer les enjeux du récit.

Moonlight
Repost 0
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 07:07

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme il y a une musique funèbre, il ya un cinéma funèbre, illustré récemment par Manchester by the sea et Fais de beaux rêves. Jackie appartient à ce genre.Il est centré sur Jackie Onassis, les jours qui ont suivis l'assassinat de JFK.

Il ne s'agit pas d'un biopic mais le portrait poignant d'une femme dont le monde s'effondre et à qui il ne reste plus qu'à mettre en scène les funérailles de son mari pour l'Histoire et à réussir sa propre sortie de la Maison Blanche. 

Natalie Portman est extraordinaire de douleur et de dignité, d'énergie et d'intelligence.

Le film n'est pas sentimental mais à quelque chose de Shakespearien dans la description de la fragilité de la condition humaine la plus glorieuse.

 

 

Jackie
Repost 0
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 08:10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La La Land ne ressuscite pas la comédie musicale d'antan.Le film plutôt dépressif s'inspire plus du sombre Coup de coeur de Coppola que de l'euphorisant Chantons sous la pluie.Si l'ambiance générale et les décors sont réussis, les acteurs-chanteurs-danseurs manquent cruellement de virtuosité. Le film est dépourvu d'énergie comme les derniers Woody Allen, Chazelle n'est pourtant pas octogénaire. On est loin de l'age d'or de l'usine à rêves du Hollywood des année 50.

La La Land
Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 08:22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marco Bellochio réussit un très beau film sur un homme -Massimo- qui a perdu sa mère dans l'enfance, à qui sa famille a menti et qui est hanté par ce drame toute sa vie.

Le récit éclaté montre le personnage de l'enfance à l'age mur, il décrit le mensonge et la recherche d'une vérité intime qui échappe. Le film le fait avec une grande délicatesse, jamais démonstratif, Bellochio se méfie de l'exploitation de l'émotion comme les médias-Massimo est journaliste- la pratique.

Massimo recherche sa mère partout. Dans sa gouvernante, la mère de son copain puis dans les femmes qu'il croise.

Le film kaléidoscopique, jamais démonstratif, décrit les mystères de la sensibilité, de l'intimité dont les racines plongent profondément dans l'enfance.

Curieusement, comme Madadayo de le dernier film de Kurosawa, Fais de beaux rêves se termine par une partie de cache-cache.

 

Fais de beaux rêves
Repost 0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 08:12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Harmonium est un thriller original, cruel et froid.Le film montre un processus de culpabilité qui ronge les personnages de façon virale.L'introduction d'un étranger dans ce qui paraît une famille ordinaire et qui la menace n'est pas une nouveauté mais le scénario se déroule sans rémission vers la punition.C'est une nouvelle variation glaçante sur crime et châtiment.

Harmonium
Repost 0
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 07:38

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le générique et les cinq premières minutes du film sont prometteuses mais le scénario du film de Tom Ford souffre d'un grave déséquilibre.

Le film est le récit de la lecture par la responsable d'une galerie d'art d'un livre de son ex-mari.La mise en scène du contenu du livre-un polar violent-prend beaucoup de place à l'écran et n'a aucun rapport avec la vie que la femme a mené avec son mari.

Les deux récits sont parallèles, sans connexion, ce qui ne permet pas de comprendre pourquoi la femme , vingt ans après, regrette d'avoir quitté l'écrivain.

Le film est par ailleurs bien joué et bien photographié. 

Nocturnal Animals
Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 06:52
Repost 0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 08:19

 

 

 

 

 

 

 

Baccalauréat décrit la réalité roumaine et l'engrenage de corruption dans lequel est entraîné un homme qui veut que sa fille réussisse le bac avec plus de 18 de moyenne pour quitter le pays et justement échapper à la corruption.

On retrouve la maîtrise de la mise en scène de Mungiu, la virtuosité des plans fixes où se déroulent plusieurs actions. Le film est bien rythmé et efficace,les relations père-fille sont justes. Le film est intéressant mais moins fort que 4 mois, 3 semaines, 2 jours.

Baccalaureat
Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 08:10

 

 

 

 

 

 

 

Jim Jarmush réalise un cinéma poétique et personnel souvent très inspiré. Paterson qui montre la vie quotidienne d'un chauffeur de bus poète n'est sans doute pas sa plus grande réussite.Le film qui veut restituer la poésie du quotidien n'échappe pas à l'anecdotique.Le personnage de la femme interprété par Golshifteh Farahani est particulièrement neuneu.On attend avec impatience le prochain film de ce cinéaste poète. 

Paterson
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens