Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 08:02
Stoker

Stoker est une variation virtuose à partir du cinéma de Hitchcock dans la lignée de De Palma, Polanski et Lynch. Le suspense repose sur l'arrivée de l'inquiétant oncle Charlie chez sa belle sœur et sa nièce après le décès accidentel de son frère.

Le film ne tient que par la mise en scène avec une image envoutante, une musique et une bande son qui renforcent l'étrangeté des situations. Au fil du déroulement de l'action, le film est gagné par une folie indécidable qui perd contact avec le réel, décentré, tout pouvant se passer dans l'esprit de la jeune fille-formidable Maia Wasikowska-mais surtout dans un espace purement cinématographique où la pulsion scopique du spectateur comme chez Hitchcock peut se rassasier de fantasmes de sexe et de mort.

Ce cinéma de l'inquiétante étrangeté illustré par l'interprétation de Nicole Kidman, robotisée, plus poupée Barbie que jamais et celle de Goode sortie tout droit des années 50 à la suavité de Farley Granger.

Park Chan Wook est le digne héritier de ce cinéma de l'angoisse. Un des genres les plus puissants du cinéma. Un cinéma qui crée des images entre rêve, rêverie éveillée et fantasmes.

Stoker

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cine-fils
  • Le blog de cine-fils
  • : Critiques des films en salle pour répondre à cette question:que peut (encore) le cinéma ?
  • Contact

Recherche

Liens